Le classement des universités est devenu un sujet qui préoccupe tous les responsables universitaires marocains y compris les enseignants chercheurs et les étudiants. Cette importance démontre que l’Université marocaine est  devenue consciente de l’importance de son entrée dans le processus de mondialisation afin d’entrer en concurrence avec les autres universités de par le monde.
Les  classements d’universités sont nombreux mais que valent-ils vraiment ?
Est-ce qu’ils peuvent réellement évaluer la qualité des universités sachant qu’ils sont plus orientés vers des modèles anglo-saxons, que ne nous suivons pas actuellement ?
Est-ce qu’on utilise les classements comme un outil de management stratégique qui deviendra à moyen terme un outil de transformation de l’Université ?
Il est clair que ne nous pouvons ignorer ces classements, même s’ils sont parfois critiquables. Nous sommes obligés de les intégrer dans notre démarche managériale et les rendre comme outl de motivation et d’engagement de tous les acteurs pour faire progresser l’Université dans les domaines de la formation, la recherche et l’innovation.
De surcroît, la connaissance approfondie des nombreux classements existants est une étape fondamentale sans laquelle nous serons incapables  de mesurer convenablement les performances de l’Université et leurs évolutions dans le temps.
Par ailleurs, nous cherchons à travers l’usage des classements à attirer les meilleurs étudiants marocains dans les filières à accès régulé et qui ne dépendent pas d’un découpage territorial.
Nous cherchons également à attirer progressivement des étudiants étrangers pour des séjours d’un semestre ou d’une année dans les filières de master et de doctorat.
Nous espérons  que ces classements seront pris en considération par les entreprises dans leurs processus de recrutement des jeunes diplômés
Par ailleurs, le choix d’un panier de classements est important pour ne pas se disperser et développer une communication institutionnelle cohérente envers les étudiants, les professeurs, et les partenaires dont les médias. Nous chercherons à travers l’usage des classements à attirer les meilleurs étudiants marocains dans les filières à accès régulé et qui ne dépendent pas d’un découpage territorial. Nous chercherons aussi à attirer progressivement des étudiants étrangers pour des séjours d’un semestre ou d’une année dans les filières de master et de doctorat. Nous espérons que ces classements seront pris en compte par les entreprises dans leurs processus de recrutement des jeunes diplômés.
Nous utiliserons les classements pour agir dans le sens d’adopter les meilleures pratiques internationales dans les domaines de la recherche scientifique et de l’innovation. Ceci nous permettra à moyen terme d’arriver à attirer des financements de plus en plus significatifs, à relever la qualité de la coopération de l’université à l’international par le biais de projets communs, une mobilité accrue des chercheurs et une progression de l’innovation.